Le tabou des règles : répercussions et solutions pour briser le silence

par | 19 Juin 2024

Même si dans nos sociétés modernes nous avons parfois l’impression de pouvoir parler de tout, le tabou des règles semble encore bien présent. Plus que les préjugés qui touchent de nombreuses personnes menstruées à travers le monde, c’est aussi la précarité menstruelle qui est au cœur de cette problématique.

Le tabou des regles

Pourquoi parle-t-on de tabou des règles ?

Le tabou des règles a un impact sur la vie des personnes menstruées depuis longtemps dans la société. Considérées comme sales et impures dans de nombreux pays, les règles sont un sujet tabou en France et dans le monde. 

Il y a quelques années à peine, le sang était encore représenté dans les publicités pour protections périodiques par le fameux liquide bleu.

Si les choses évoluent, il est encore difficile d’aborder le sujet. Selon un sondage récent :

        55% des personnes interrogées estiment qu’il est inapproprié de parler des règles en public

        61% des 50-64 ans interrogés disent frémir seulement à l’évocation du mot « règles »

        9% des femmes interrogées jugent que les menstruations sont dégoutantes

Heureusement, il y a aussi de bonnes nouvelles :

        45% des hommes interrogés disent avoir déjà acheté des protections périodiques

        48% des hommes interrogés se sentent concernés par la question

Plus que le manque de représentations et la possibilité de pouvoir en parler, le tabou des règles a un impact bien plus grave dans certains pays…

Les origines du tabou des règles

Si la parole tend aujourd’hui à se libérer parler de ses règles reste toujours difficile pour tout le monde. Comment un tel tabou s’est ainsi installé autour du sang menstruel alors qu’il concerne la moitié de l’humanité ? Peut-on y trouver des origines concrètes ? Grâce aux études d’anthropologues comme Françoise Héritier ou Alain Testart, on peut très largement supposer que cet interdit date du Néolithique et de l’instauration du patriarcat dans les sociétés humaines. Un tabou relayé ensuite par l’histoire naturelle, la médecine et la philosophie. Explications en vidéo avec Élise Thiébaut, auteure de Ceci est mon sang (La Découverte, 2017), et Nahéma Hanafi, historienne.

Le manque d’accessibilité aux produits menstruels : un fléau dans le monde entier

Pour de nombreuses femmes, la période des règles est synonyme de honte, d’angoisse, d’isolement et de risques sanitaires. Le tabou des règles peut entraîner un manque d’accès aux protections périodiques.

Au Kenya par exemple, certaines personnes utilisent des torchons, du papier journal, des morceaux de matelas… Au Ghana, les filles manquent en moyenne plus de 5 journées d’école par mois en raison de l’accès restreint aux protections périodiques, une précarité menstruelle que l’on retrouve aussi en France ou encore aux États-Unis notamment chez les personnes sans domicile fixe (mais pas que !)

Par ailleurs, les règles sont aussi un motif d’exclusion et de honte à cause de certaines croyances. Au Japon, on ne devrait pas pouvoir accéder à la profession de cheffe sushi quand on a ses règles car ces dernières causeraient un dérèglement gustatif. En Inde, les personnes menstruées ne doivent pas cuisiner au risque de contaminer la nourriture. En Afghanistan, la croyance persiste que se doucher pendant ses règles peut rendre stérile.

Des croyances, des coutumes, mais aussi de la précarité qui affectent la vie de nombreuses personnes menstruées…

Le tabou des règles : vers une prise de parole libérée

Un podcast essentiel pour comprendre et briser le tabou des règles

Nous vous proposons de découvrir le podcast « Graine de Métamorphose » où la sociologue Aline Bœuf, auteure du livre Briser le tabou des règles, aborde la question du tabou des règles et ses conséquences sur notre quotidien. Ce podcast, animé par Claire-Marie Dikanska, donne la parole à Aline Bœuf qui partage ses recherches et les témoignages recueillis pour comprendre et déconstruire ce stigmate.

couverture de livre Briser le tabou des régles

Briser le tabou des règle par Aline Bœuf, éditions EPFL Press, 224 pages.

 

Témoignages puissants sur le tabou des règles

Aline Bœuf met en lumière la réalité des règles pour un tiers de la population mondiale, les stratégies que les personnes menstruées adoptent pour dissimuler et contrôler leur flux, et l’importance de parler des règles pour normaliser ce phénomène naturel.

Au fil de ses entretiens, la sociologue – doctorante au sein de l’Institut de recherches sociologiques (IRS) de l’Université de Genève – a recueilli des témoignages poignants qui illustrent les difficultés rencontrées par les personnes menstruées dans leur vie quotidienne. Elle souligne l’importance d’une éducation inclusive pour briser le tabou des règles :

«Les pères vont éduquer leurs garçons et les mères vont éduquer leurs filles, ça laisse les pères dans une incompréhension et une méconnaissance de cet évènement physiologique.»

Un autre témoignage puissant illustre les conséquences du silence autour des règles :

«Une participante m’a expliqué qu’elle avait renoncé pendant des années à aller voir un soignant suite à un rendez-vous gynécologique qui s’était mal passé. Elle a préféré vivre dans la souffrance plutôt que de retourner voir un soignant.»

Les enjeux de l’éducation sur les règles

Aline Bœuf insiste sur la nécessité de sensibiliser et d’éduquer sur les menstruations dès le plus jeune âge. Elle propose plusieurs pistes pour y parvenir :

«Déjà à l’école avec des heures des cours alloués à cette question, augmenter le nombre d’heures disponibles et les personnes ressources, et aussi rendre visible les produits menstruels au sein des écoles pour dire aux gens que c’est normal d’avoir ses règles.»

Les réseaux sociaux comme outils de sensibilisation sur les règles

Elle souligne également l’importance des réseaux sociaux comme outils de sensibilisation moderne :

«Grâce aux réseaux sociaux comme Instagram et TikTok, il y a des comptes spécialisés dans l’éducation sexuelle et menstruelle qui offrent beaucoup de pistes aux jeunes.»

Osons parler pour briser le tabou des règles

Il est essentiel de prendre la parole et de briser le silence autour des règles. En éduquant, en sensibilisant et en partageant nos expériences, nous pouvons transformer ce tabou en une conversation normale et saine. Ensemble, œuvrons pour un monde où les règles ne sont plus une source de gêne ou de discrimination, mais une réalité acceptée et respectée.

Nous espérons que cette ressource vous aidera à mieux comprendre et aborder le sujet des règles, et qu’elle encouragera une prise de parole libérée et sans tabou. Pour aller plus loin, Marguerite & Cie organise des ateliers de sensibilisation afin d’informer, de rassurer et d’éveiller les consciences.

Osons parler pour briser le tabou des règles !

Briser le tabou des règles n’est pas chose facile face aux nombreuses années de préjugés et de honte qui pèsent sur nos sociétés. Cependant, de nombreuses personnes s’emploient à faire bouger les choses et notamment à travers les réseaux sociaux. Des comptes abordent la thématique des menstruations pour briser le tabou des règles et libérer la parole, et traitent les sujets qui y sont directement liés comme l’endométriose ou encore le syndrome prémenstruel.

Briser le tabou des règles passe aussi par rendre plus accessibles les protections périodiques pour toutes les personnes menstruées. On peut par exemple décider de faire un don à une association dédiée à la lutte contre la précarité menstruelle ou installer un distributeur de protections périodiques.

Rendre accessibles les protections périodiques est aussi un moyen de déclencher un dialogue et ainsi, normaliser la parole sur le sujet en l’abordant avec les plus jeunes pour que chacun et chacune comprenne qu’il s’agisse d’un phénomène naturel qui touche la moitié de la population.

 

Pour aller plus loin sur le sujet du tabou des règles :

« Les femmes plus « dégoûtées » que les hommes par les menstruations » – Terrafemina – 7 octobre 2021

« Le tabou des règles » – Radio France – 5 juin 2020

« Pourquoi les règles sont-elles taboues ? » – Ça m’intéresse – 16 février 2020

« Comment les règles sont devenues taboues » – Le Monde – 12 décembre 2017

 

Nos derniers articles 

Sport et règles : comment rester active durant cette période ?

Sport et règles : comment rester active durant cette période ?

Lorsqu’on a ses règles, il n’est pas étonnant de vouloir rester tranquille, au calme et de prendre du repos. Il se peut aussi que l’on n’ait pas du tout envie de renoncer à sa séance de sport hebdomadaire ou encore que l’on veuille contrer les maux qui y sont liés...