Nos tampons bio

Pour vous garantir la plus grande fiabilité sanitaire, Marguerite & Cie travaille avec la marque de tampons Natracare. Nos distributeurs et kits contiennent ainsi des tampons bio à la composition irréprochable, pour des règles vécues en toute sécurité et avec le plus grand confort possible.

Tampons bio
Tampons bio

Pourquoi choisir des tampons bio ?

Les tampons périodiques classiques contiennent des matières plastiques, des tensioactifs, des parfums ou encore du coton blanchi au chlore.

Toutes ces substances controversées sont susceptibles d’engendrer des maux pendant les règles, tels que des allergies, des irritations, des mycoses, des douleurs pelviennes ou encore de la sécheresse vaginale, sans oublier les risques liés à l’effet cocktail. Faire le choix du tampon bio, c’est donc tout simplement faire celui de la santé menstruelle, dans le plus grand respect des muqueuses vaginales et de la planète.

Faites la comparaison entre nos tampons bio et les autres

Vous souhaitez vérifier que les tampons bio Natracare sont vraiment différents ?

Pour cela, il vous suffit de faire tremper les tampons d’autres marques dans un verre d’eau, en patientant quelques minutes. Pour de nombreuses références, vous constaterez que des fibres se détachent du tampon et viennent troubler l’eau ou tomber au fond du verre. Cela signifie que si ces protections périodiques avaient été insérées dans un vagin, les fibres seraient restées dans le corps même après le retrait du tampon.

Les tampons bio Natracare échappent à ce phénomène : leurs fibres ont été conçues pour rester solidaires et ne pas s’effilocher, même sans “voile protecteur.”

 Tampon bio, tampon en coton bio… attention au greenwashing !

Vous avez décidé d’opter pour des tampons bio pour des raisons éthiques et écologiques ?

C’est formidable, mais méfiez-vous des appellations en matière de protections périodiques et apprenez à distinguer le vrai du faux. On ne le dira donc jamais assez : un tampon en coton biologique n’est PAS  forcément un tampon bio. En effet, l’appellation “coton bio” signifie uniquement que le tampon contient du coton biologique. Pour autant, elle n’exclut pas la présence de matières synthétiques et de substances indésirables (glyphosate, perturbateurs endocriniens…).

Si vous souhaitez mettre à disposition de “vrais” tampons bio, il faut donc vérifier la composition à la loupe. S’il s’agit d’un tampon 100% coton biologique, la protection périodique est en principe bio. En revanche, si un tampon contient du “coton 100% bio”, intéressez-vous aux autres ingrédients utilisés par le fabricant.

Pour aller plus loin sur le sujet du greenwashing :  Alerte greenwashing dans l’industrie des protections périodiques.

Quelle est la composition de nos tampons bio ?

Le coton biologique constitue l’unique ingrédient de nos tampons, et c’est pour cette raison que ce sont de “vrais” tampons bio. Cela signifie qu’ils ne contiennent aucune matière indésirable pour la santé et l’environnement.

Le plastique dans les tampons, ce n’est pas automatique

Savez-vous où se cache le plastique dans les tampons périodiques conventionnels ? On peut en trouver dans la ficelle servant à retirer le tampon, ou dans le “voile” qui le recouvre. Il est pourtant possible de faire sans, et c’est bien pour cela que nos tampons Natracare sont fabriqués sans aucune matière plastique, qu’il s’agisse des tampons eux-mêmes ou des applicateurs.

Des tampons sans parfum (et c’est très bien comme ça)

Certaines marques de tampons proposent des produits parfumés, comme le font les fabricants de papier toilette. Mais pourquoi donc vouloir parfumer les vagins pendant les menstruations ? Les règles ne sont pas sales et un tampon ne sera jamais plus utile au motif qu’il sent bon. C’est même tout le contraire : le parfum augmente les risques de dérégler la flore vaginale et de générer des démangeaisons !

Zéro chlore dans nos tampons donc zéro résidu chimique dans les vagins

Le chlore est utilisé pour le blanchiment des protections périodiques conventionnelles. Pour éviter tout résidu chimique, nos tampons bio sont fabriqués selon la méthode TCF (totally chlorine free), ce qui garantit l’absence totale de chlore et évite l’exposition des muqueuses vaginales aux dioxines durant les règles.

Levons le voile sur les tampons

Les tampons sont en général recouverts d’une fine pellicule (appelé « voile » ou « voile protecteur »), lequel peut-être composé de polyester (matière artificielle dérivée du pétrole) ou de viscose (matière fabriquée à partir de pâte de bois, mais qui reste artificielle et qui laisse des microplastiques dans l’environnement).

Pour supprimer complètement le plastique, les tampons bio Natracare n’ont pas de « voile ». Cela garantit une innocuité totale et évite les irritations, sans impacter l’efficacité des produits, lesquels conservent leur pouvoir absorbant. L’absence de voile n’augmente donc pas le risque de fuites, et les tampons n’en sont pas moins confortables à utiliser et à porter.

Nos tampons périodiques sont certifiés

Si nous avons choisi Natracare, c’est parce que la marque justifie du label GOTS, mais aussi de bien d’autres garanties. Notre fournisseur de protections périodiques est multi-certifié à la fois sur le plan sanitaire, éthique et environnemental. Et ça, ça change vraiment les règles !

Tampons bio

MADE SAFE

La certification MADE SAFE garantit l’absence dans nos produits menstruels d’ingrédients reconnus comme toxiques ou susceptibles de l’être.

logo usda ingrédients issus de l’agriculture biologique

USDA Biobased

Ce label garantit le contenu naturel d’un produit. Il atteste du fait que les protections périodiques Natracare sont fabriquées à partir de matières naturelles et biologiques.

Tampons bio

GOTS

Tout le coton utilisé par Natracare pour les tampons et serviettes est certifié 100% biologique selon la norme mondiale sur les textiles biologiques (GOTS).

Tampons bio

VEGAN APPROUVED

Cette certification garantit que les protections périodiques ne comportent pas d’ingrédients d’origine animale et qu’elles ne sont pas testées sur les animaux.

Tampons bio

SEEDLING

Seedling est un label pour les produits et matières premières biodégradables. Il garantit que le produit est compostables industriellement.

Tampons avec applicateur ou tampons sans applicateur ?

Chaque personne a ses préférences en ce qui concerne les protections périodiques.

Il nous semble donc essentiel de laisser le choix, en particulier au jeune public, pour qui le collège ou le lycée correspond au temps des premières règles et de la découverte des produits menstruels. Pour cette raison, notre distributeur CLR délivre deux sortes de tampons, avec ou sans applicateur. Capsule, notre distributeur de protections périodiques dédié aux entreprises, contient lui aussi ces deux modèles de tampons. Quel que soit le profil de vos bénéficiaires, le choix est permis !

Les tampons bio sans plastique, c’est mieux pour la planète !

Les tampons classiques participent malheureusement à la pollution marine, que ce soit à cause du plastique contenu dans le produit menstruel lui-même ou dans les applicateurs.

Les tampons avec applicateur posent en effet un véritable problème environnemental, dans la mesure où les  “tubes” servant à l’insertion dans le vagin font partie des déchets les plus retrouvés sur les plages.

Pour stopper ce phénomène, les tampons bio que nous vous proposons sont garantis sans aucune matière plastique, avec une composition 100% coton biologique. Les applicateurs de tampons sont quant à eux fabriqués en carton.

Tampons et syndrome du choc toxique : ce qu’il faut savoir

Comme toute protection périodique interne (coupe menstruelle, tampon lavable et réutilisable, éponge menstruelle…), l’usage de tampons jetables expose au syndrome du choc toxique. Ceci étant, pas de panique !

Qu’est-ce que le syndrome du choc toxique ?

Le syndrome du choc toxique peut se produire lorsqu’une personne porte trop longtemps un tampon et qu’elle est porteuse d’un staphylocoque. Il se manifeste par un certain nombre de symptômes, lesquels sont détaillés dans la notice d’utilisation de nos tampons.

Port de tampons périodiques : comment éviter le choc toxique ?

Utiliser un tampon n’est pas dangereux en soi, l’essentiel pour vous étant de bien relayer les précautions d’usage fournies par Marguerite & Cie auprès de vos bénéficiaires, en particulier celles consistant à ne pas utiliser de tampons en dehors des règles, et à ne pas garder de type de protections périodiques plus de 4 heures.

Que faire en cas de syndrome du choc toxique ?

En cas de suspicion de syndrome du choc toxique, le premier réflexe consiste à retirer le tampon du vagin et si possible, de le conserver en vue d’analyses. Bien évidemment, il faut consulter immédiatement un médecin, en l’informant de l’usage de tampons pendant les règles. Il est par ailleurs recommandé aux personnes victimes d’un syndrome du choc toxique de ne plus utiliser de tampons, y compris des tampons bio.

Cessons de parler de « tampons hygiéniques »

Les fabricants de protections périodiques parlent volontiers de “protections hygiéniques”, de “serviettes hygiéniques” ou encore de “tampons hygiéniques”, comme si les règles étaient sales et nécessitaient qu’on en parle sous l’angle de l’hygiène féminine.

Dans le même ordre d’idées, il est courant d’entendre parler de “protections intimes”, cette expression laissant entendre que les règles sont avant tout une affaire de femmes et un sujet devant rester dans la sphère personnelle. Chez Marguerite & Cie, nous avons l’intime conviction que pour changer les règles, il faut d’abord changer de regard sur ce phénomène naturel, en commençant par employer des termes qui n’entretiennent pas les stéréotypes.

Vous pensez la même chose que nous ?

Dans ce cas, rien de plus simple pour commencer à faire bouger les choses autour de vous : ne dites plus “tampons hygiéniques” et préférez des expressions neutres telles que “tampons périodiques”,  “tampons menstruels” ou « tampons bio » !